arrowNouveautés arrow Poésie arrow Poésies en chansons arrow C'était moi

Alain Vanet
Nouveautés
Romans
Nouvelles
Poésie
Essais
Symbolisme
Mon métier
Travaux divers
Photos
J ai lu, vu, entendu
Citations
Bibliographie
Me contacter
- - - - - - -
Le Domaine perdu
petites heures
Envoi
La Lettre

 
C'était moi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

En fait ça n'était pas tellement moi! Mais enfin... pour quelques traits... Et j'ai fait beaucoup d'autres choses du même acabi, croyez moi!

Et puis, c'était peut-être aussi un peu vous? Non?

Gilbert Bécaud
C'était moi
Celui qu'on appelait le voyou de la plage,
Qui vivait tout l'été jambes nues, cheveux fous,
Qui ne pavait jamais les gaufres ni les glaces,
Qui te jetait de l'eau, des algues et des cailloux,
C'était moi !
 
Mais qui savait le nom des quatre mille étoiles
Et te prenait la main pour mieux te les compter,
Qui faisait d'un orage une carte postale
En dessinant ton cœur sur le sable mouillé,
C'était moi, c'était moi
 
Celui qui se disait professeur de tendresse,
Qui se moquait de toi quand tu ne voulais pas,
Celui qui se vantait d'avoir eu des princesses
Et de se fiancer, mais de n'épouser pas,
 
Mais qui riait trop fort en ouvrant ton corsage
Ou qui ne riait plus en touchant tes genoux,
Qui s'endormait tout doux sur ton épaule sage,
 
Celui qui plaisantait, un matin de septembre,
En piquant une rose à ton manteau de pluie,
Qui te disait " Salut, on allait bien ensemble. "
Et n'en a plus dormi ni le jour ni la nuit,
 
Celui qui ne sait plus ni ton nom ni ton âge,
Qui ne sait rien de toi, mais que tu es jolie,
Oublie-le ce garçon qui crânait sur la plage
Et croyait tout savoir et n'avait rien compris,
 
J'avais quinze ans,
C'était moi !
 
< Précédent   Suivant >
 
Pour consentir à vivre, il faut rêver sa vie
réalisation Tanisweb