arrowNouveautés arrow J ai lu, vu, entendu arrow Des Jeunes femmes en 1933

Alain Vanet
Nouveautés
Romans
Nouvelles
Poésie
Essais
Symbolisme
Mon métier
Travaux divers
Photos
J ai lu, vu, entendu
Citations
Bibliographie
Me contacter
- - - - - - -
Le Domaine perdu
petites heures
Envoi
La Lettre

 
Des Jeunes femmes en 1933 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Quel plaisir d'être ainsi habillée, ainsi adorée, de jouer les femmes à mystère! Elle avait été privée des deux années de parfaite arrogance auxquelles ont droit toutes les jeunes filles - et voilà qu'elle rattrapait le temps perdu. Elle accueillit Tommy comme s'il n'était qu'un numéro dans la foule de ses soupirants, choisit de marcher devant lui, et non à son côté, pendant qu'ils descendaient, à travers le jardin, jusqu'à la vaste ombrelle évoquant le marché de Sienne. A dix-neuf ans et à vingt-neuf ans, quand elles sont jolies, les femmes ont en elles-mêmes la même confiance dégagée. L'impérieux désir des maternités empêche au contraire celles qui atteignent vingt ans de se considérer comme le centre du monde. Dix-neuf et vingt-neuf ans sont les âges de l'insolence, celle, pour le premier, d'un élève ­officier frais émoulu d'une école militaire, celle, pour le second, d'un guerrier victorieux, qui parade après le combat.
Mais, si la jeune fille de dix-neuf ans tire sa confiance en elle de l'excès d'intérêt qu'elle suscite, la femme de vingt-neuf connaît des satisfactions plus subtiles. Affa­mée, c'est avec discernement qu'elle comble ses appétits. Rassasiée, elle déguste avec bonheur les grains de caviar d'un pouvoir confirmé. Ni l'une ni l'autre ne donnent heureusement l'impression de penser aux années qui les guettent, à la panique qui les menace et risque de brouiller leur perspicacité, panique d'aller plus avant, panique de renoncer. A dix-neuf et à vingt­-neuf ans, une femme sait que les bois sont sûrs, qu'aucun loup n'y est aux aguets.
Francis Scott Fitzgerald
« Tendre est la nuit »

image : ffmhist.de

 
< Précédent   Suivant >
 
Pour consentir à vivre, il faut rêver sa vie
réalisation Tanisweb