arrowNouveautés arrow Nouvelles arrow Le Boeuf tacheté

Alain Vanet
Nouveautés
Romans
Nouvelles
Poésie
Essais
Symbolisme
Mon métier
Travaux divers
Photos
J ai lu, vu, entendu
Citations
Bibliographie
Me contacter
- - - - - - -
Le Domaine perdu
petites heures
Envoi
La Lettre

 
Le Boeuf tacheté Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Comme il traversait une région où personne ne le connaissait, Aku Tonpa vit un jour un paysan dans son champ, aux prises avec un attelage de deux bœufs. Les bêtes étaient récalcitrantes. Il devait sans cesse les empêcher de s'arrêter, les relancer, les remettre dans la bonne trace. L'une des deux était noire, l'autre tachetée.

- Tu as là deux belles bêtes, lança Aku Tonpa, mais elles te donnent du mal.
- Si c'est pour me dire ça que tu t'es arrêté, rétorqua l'homme, tu peux passer ton chemin.
- Deux belles bêtes, poursuivit Aku Tonpa, mais elles ne feront jamais un bon attelage!
- Et pourquoi ça? demanda l'homme.
- La première est noire, l'autre tachetée.
- Et alors?
- On a toujours des problèmes avec un attelage dépareillé.
- Tu connais donc les bêtes?
- Assez pour te dire que celui qui t'a vendu cette paire est un coquin.
- Peut-être, mais il est loin maintenant. Je n'y peux plus rien.
- Bien sûr que si. Il suffit de rendre noire celle qui est tachetée.
- Ah oui? Et comment?
- C'est un jeu d'enfant.
- Tu sais faire ça, toi?
- Je l'ai fait souvent.
- Tu saurais le faire pour moi?
- Pourquoi pas?
- Un bol de bière.
- Eh bien, d'accord.

Et Aku Tonpa se fit remettre le bœuf tacheté. Il ordonna au paysan de ne pas le suivre. Il avait à accomplir des purifications qui pouvaient mettre en mouvement des esprits malins. Il conduisit la bête près d'une mare dont la boue était particulièrement noire. Il l'en frotta entièrement, la ramena à l'homme et commanda à celui-ci de ne pas toucher à l'onguent pendant trois pleines journées.


- Ensuite, tu le laveras, dit-il, et tu verras que ton bœuf sera devenu noir. Mais n'attends rien de lui pendant ces trois jours. Son caractère ne changera qu'une fois que tu auras totalement ôté la boue.

L'homme réinstalla le bœuf à l'attelage.

- Va chez moi, dit-il à Aku Tonpa. Tu demanderas à ma femme de te servir une bière.

C'est ce que fit Aku Tonpa. La maison avait vue sur le champ.

- Je viens de vendre un bœuf noir à ton mari, dit-il à la femme du paysan. Regarde. Il vient de l'atteler. Je suis venu me faire payer.

Et la femme paya Aku Tonpa, qui eut vite fait de reprendre la route et de quitter le pays.

Le rire du Tibet
Histoires grivoises et facétieuses
D’Aku Tonpa
Renaud Lavandier
Ed.L’Harmattan

 

image : www.imagenes-tropicales.com

 
< Précédent   Suivant >
 
Pour consentir à vivre, il faut rêver sa vie
réalisation Tanisweb