arrowNouveautés arrow Travaux divers arrow Sociologie arrow Le trafic d'organes

Alain Vanet
Nouveautés
Romans
Nouvelles
Poésie
Essais
Symbolisme
Mon métier
Travaux divers
Photos
J ai lu, vu, entendu
Citations
Bibliographie
Me contacter
- - - - - - -
Le Domaine perdu
petites heures
Envoi
La Lettre

 
Le trafic d'organes Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Amnesty relève que, pour faciliter le prélèvement, le code pénal a introduit l'injection létale en 1996. Celle-ci serait appliquée aujourd'hui, pour au moins 40 % des exécutions, à partir de thiopental sodique, de bromure de pancuronium et de chlorure de potassium.

Amnesty dénonce le commerce très rentable qui a pris son essor depuis la marchandisation des soins de santé en Chine, via Internet. L'association craint que les possibilités de profits dans ce domaine, associées à la corruption qui semble très répandue, tant dans la police que dans les tribunaux et les hôpitaux, ne constituent un argument économique en faveur du maintien de la peine de mort..

Tout cela est-il digne d'une société moderne, laïque et responsable.

 

 

cliquer ici pour charger le texte

 
< Précédent   Suivant >
 
Pour consentir à vivre, il faut rêver sa vie
réalisation Tanisweb