arrowNouveautés arrow La Lettre arrow A feuilleter arrow L'écume des jours

Alain Vanet
Nouveautés
Romans
Nouvelles
Poésie
Essais
Symbolisme
Mon métier
Travaux divers
Photos
J ai lu, vu, entendu
Citations
Bibliographie
Me contacter
- - - - - - -
Le Domaine perdu
petites heures
Envoi
La Lettre

 
L'écume des jours Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

« Michel Gondry est un auteur attachant, une sorte de rêveur sympa dont l'univers un peu étouffant, avec son imaginaire foutraque et boboïde, est traversé par un souffle discrètement poétique. La grande délicatesse de "The We and the I", son film le plus dépouillé, nous avait laissés sur une note idéale l'an dernier.
« En adaptant le roman culte de Boris Vian, "L'Écume des jours", Michel Gondry revient à la forme onirique et fleurie de l'un de ses plus beaux films ("Eternal Sunshine of the Spotless mind"). Le résultat est pour le moins étrange : c'est un Gondry paradoxalement très mineur alors même que la démesure de ce projet d'adaptation d'un livre a priori inadaptable laissait espérer une œuvre hors du commun.
« La seule surprise vient de l'interprétation : Audrey Tautou est parfaite et demeure le seul personnage émouvant du film, trouvant un équilibre magnifique entre la féerie, la gouaille et la mélancolie, une espèce de gravité dissimulée sous ses minauderies de petite amoureuse. Romain Duris n'est lui jamais si bon que lorsqu'il est un peu écrasé par son entourage, et sa panique au moment où Chloé est attaquée par le terrible nénuphar donne une fébrilité réelle au film. »

http://leplus.nouvelobs.com/

« Le roman est centré sur le personnage de Colin, qui « possède une fortune suffisante pour vivre convenablement sans travailler pour les autres » ; un ami nommé Chick, qui ne dispose pas de cette chance, puisque, étant ingénieur, il est très pauvre (contrairement aux ouvriers). Le troisième personnage masculin est le cuisinier de Colin, Nicolas.
Ce dernier va collectionner les aventures tout en restant aveugle face à l'amour d'Isis, une amie d'Alise et Chloé.
« Un jour, Chick fait la connaissance d'une fille, Alise, qui est parente de Nicolas. Colin, jaloux, désire lui aussi connaître une fille, et tombe amoureux de Chloé lors d'une fête. Il se marie avec elle et donne une partie de son argent à Chick pour qu’il épouse Alise. Chloé tombe malade : elle a un nénuphar qui pousse dans son poumon droit. Pour la guérir, Colin doit lui acheter des fleurs, l’envoyer à la montagne et ne lui faire boire que deux cuillères d'eau par jour. Quand elle revient, le nénuphar n’est plus là, mais elle ne peut utiliser maintenant qu'un seul poumon. Colin doit chercher un travail pour acheter des fleurs, quand Chloé tombe de nouveau malade, de l’autre poumon.
« Leur maison rapetisse progressivement et devient chaque jour plus triste et obscure, malgré les efforts de leur petite souris grise à moustaches noires pour nettoyer les carreaux et laisser passer les rayons de soleil.
« Comme Chick aime plus Jean-Sol Partre qu’Alise, celle-ci tue le philosophe avec un arrache-cœur (nom qui sera le titre du roman que Boris Vian publiera ensuite) et brûle les librairies proches de chez elle, mais elle meurt dans les flammes. Pendant ce temps, la police tue Chick parce qu’il ne paye pas ses impôts.
« Lorsque Chloé est emportée par la maladie, Colin est ruiné. Comme il ne peut payer le prix fort, les religieux sont irrespectueux lors de l'enterrement. La souris cherche à mourir entre les crocs d'un chat car elle ne supporte plus de voir Colin si triste. Ce dernier semble se laisser mourir de chagrin. »


http://stoni1983.over-blog.com/

Cliquer ici pour accéder au texte

 
< Précédent   Suivant >
 
Pour consentir à vivre, il faut rêver sa vie
réalisation Tanisweb