arrowNouveautés arrow Essais arrow Musée de Cluny

Alain Vanet
Nouveautés
Romans
Nouvelles
Poésie
Essais
Symbolisme
Mon métier
Travaux divers
Photos
J ai lu, vu, entendu
Citations
Bibliographie
Me contacter
- - - - - - -
Le Domaine perdu
petites heures
Envoi
La Lettre

 
Musée de Cluny Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Visite au Musée de Cluny

L'ANGE DE L'ANNONCIATION: statue en bois peint de l'Ecole de Pise, au XIV° siècle L'ange de Pise me met devant le drame de Dieu et de l'homme: le tableau de la Grâce qui va éclater dans le monde.

A l'origine de cet éclat est Gabriel. Il avance, fasciné par la Vierge, et, l'abîme, entre eux, est incommensurable, bien que lui sache tout déjà par avance, et de quel poids sera sa révélation.
Il m'apparaît taillé comme on aurait taillé une âme de missionnaire, ou d'explorateur ou presque d'aventurier ... Mais cette fois la mission est si lourde ... et le corps que traîne l'esprit est au bout de sa course.

Arrivé au but, Gabriel, chargé de Grâce divine, pourtant si majestueux est plein de prestance humaine (je vois le grand manteau d'or bordé d'azur, et les boucles brunes, relevées sur le front, qui tombent en arrière ... et ce dernier pas, balancé et lent qui mène définitivement vers la Grande Certitude) ; Gabriel hésite devant la grâce d'une femme.

Et pourtant son cœur brûle: une grande ardeur et un grand feu dans son regard tendu vers la Vierge; en effet, quelle Annonce !!! Et aussi quelle douceur et pitié, quelle charité même dans tout le maintien du visage tendrement incliné ... et si peu pourtant !

L'esprit ouvre la voie, avec le cœur, et tout le corps, n'osant pas suivre cette impulsion divine, est malgré tout tiré ...

Et déjà, les lèvres frémissent et sont dans cette courte attente solennelle ... Le prélude est terminé. La fugue va faire à l'instant son entrée triomphale ; c'est la grande annonce: AVE ...

Pierre SAUSER-HALL

 
< Précédent   Suivant >
 
Pour consentir à vivre, il faut rêver sa vie
réalisation Tanisweb