arrowNouveautés

Alain Vanet
Nouveautés
Romans
Nouvelles
Poésie
Essais
Symbolisme
Mon métier
Travaux divers
Photos
J ai lu, vu, entendu
Citations
Bibliographie
Me contacter
- - - - - - -
Le Domaine perdu
petites heures
Envoi
La Lettre

 
Moi de Juin

 

Origine, histoire, dictons du MOIS DE JUIN
(D'après « La légende des mois », paru en 1881)

uin est représenté sous la forme d'un homme nu, montrant du doigt une horloge solaire, pour signifier que le soleil commence à descendre ; il porte une torche ardente, symbole des chaleurs de la saison ; derrière lui est une faucille, parce que le temps de la moisson approche.»
Le mot juin vient-il de juniores, jeunes gens, ou de Juno, Junonis, Junon ? Quelques auteurs, en adoptant la première étymologie, supposent que dans ce mois on célébrait la fête de la Jeunesse ; ce sont les mêmes auteurs qui font dériver le mot mai du terme latin majores, qui veut dire hommes âgés. Cependant la seconde étymologie paraît assez probable, quand on se souvient que précisément, chez les Romains, le mois de, juin était consacré à la déesse Junon, femme de Jupiter et mère de Vulcain, d'Hébé et de Mars.
Des extraits d'almanachs pour mieux connaître l'origine des mois et du calendrier, leur naissance et leur histoire chez les différents peuples, les légendes s'y rapportant, les travaux saisonniers liés à la vie quotidienne de nos ancêtres.
Ceci étant dit pour justifier les étymologistes qui font du mois de juin le mois de la jeunesse, revenons à la déesse Junon. Fille de Saturne et de Rhée, épouse de Jupiter, Junon mit souvent le trouble dans l'Olympe par son caractère jaloux et vindicatif. Ses cruautés sont bien connues : la pauvre nymphe Chélonée, coupable de retard le jour du mariage de Junon, fut métamorphosée en tortue ; la reine des Pygmées, Pigas, coupable d'avoir osé se comparer à l'épouse de Jupiter, fut changée en grue ; les filles de Proctus, qui s'étaient proclamées plus belles que Junon, furent changées en génisses ; la nymphe Callisto fut changée en ourse... Junon, qui avait, comme on le voit, le génie des transformations, persécuta en outre Latone et Apollon, le berger Pâris, la nymphe Écho.
Junon est représentée « assise sur un trône, un diadème sur la tête, un sceptre d'or à la main. Quelquefois elle traverse les airs sur un char traîné par des paons. » Homère la représente « habitant une chambre que son fils Vulcain lui a construite, et dont les portes sont munies d'une serrure cachée qu'aucune autre divinité qu'elle ne peut ouvrir. Elle a pour parure une robe tissue et brodée par Minerve, une ceinture ornée de mille franges, des boucles d'oreilles garnies de trois pierres qui brillent comme des yeux, un beau voile et de magnifiques chaussures. »
Du 1er au 21 juin, les jours continuent à augmenter. Du 17 au 25 juin, la durée du jour est sensiblement la même : sol stat, le soleil s'arrête. Nous sommes au solstice d'été. Des fêtes annuelles avaient lieu chez les différents peuples à cette époque de l'année. Aujourd'hui encore, on célèbre par des feux de joie le jour de la Saint-Jean, qui arrive à l'époque du solstice d'été.
Dans plusieurs villes de France, on fabriquait des mannequins que l'on brûlait au milieu du feu de joie ; cette coutume subsiste encore dans quelques endroits, et vous avez entendu parler sans doute de la promenade annuelle, dans la ville de Douai, de Gayant et de sa famille. Un mannequin, haut de 20 à 30 pieds, couvert d'une armure du Moyen Age, parcourt les rues, la lance au poing. Sa femme haute de 20 pieds et ses trois enfants Jacot, Fillion et Binbin l'accompagnent.
C'est en juin que se termine le mois républicain de prairial et que commence, le 21, messidor, mois des moissons. En juin, vers la Saint-Jean, commencent la fauchaison et la fenaison, c'est-à-dire les opérations qui consistent à couper le foin, à le faire sécher sur les prairies et à le rassembler en meules, en bottes, pour le rentrer, dans cette partie des bâtiments de l'exploitation qu'on appelle le fenil. Dans ce mois a lieu la tonte des moutons, dont la laine servir& à nous couvrir durant la saison froide; le potager fournit en abondance les pois, les fraises, les artichauts... ; le verger prodigue ses fruits rouges : cerises, groseilles et framboises... la terre récompense avec usure les laborieux efforts de celui qui la cultive.

roverbes du mois

La pluie de juin
Fait belle avoine et maigre foin.

En juin, juillet et août,
Ni femme ni choux.

Un pré est vaurien,
Quand en juin il donne rien.

En juin, brume obscure,
Trois jours seulement durent.

Eau de Juin,
Ruine le moulin.

En juin, brume obscure,
Trois jours seulement dure.

Si juin fait la quantité,
Septembre fait la qualité.

Qui en juin se porte bien,
Au temps chaud ne craindra rien.

S'il pleut à la veille de Saint Pierre (28 juin)
La vinée est réduite au tiers.


Saint pierre et Saint Paul (29 juin)pluvieux,
Pour trente jours dangereux.

En Juin la pluie qui vient de l'amont,
Trempe la terre jusqu'au fond.

Juin bien fleuri,
Vrai paradis.

Juin larmoyeux,
Rend le laboureur joyeux.


En Juin la pluie est loin,
Et s'il pleut , chaque goutte est comme un coup de poing.

Juin froid et pluvieux,
Tout l'an serra grincheux.

Le temps qu'il fait en juin le trois
Sera le temps du mois.

Qui en juin se porte bien
Aux temps chauds ne craindra rien.


Eau de juin
Ruine le moulin.


Si le dix juin est serein
On assure avoir du grain.

Qui pêche en juin
Pêche fretin.


Si juin fait la quantité
Septembre fait la qualité.


image: chezcoonie.wordpress.com

Pour elle
La tortue avisée.
Chanson de Tessa
Comment me taire?
Poème André Chénier
La forêt des songes
Le repos
Poème flou
Conte
A une malabaraise
 
Pour consentir à vivre, il faut rêver sa vie
réalisation Tanisweb