arrowNouveautés arrow Poésie arrow Sheol arrow Saisons

Alain Vanet
Nouveautés
Romans
Nouvelles
Poésie
Essais
Symbolisme
Mon métier
Travaux divers
Photos
J ai lu, vu, entendu
Citations
Bibliographie
Me contacter
- - - - - - -
Le Domaine perdu
petites heures
Envoi
La Lettre

 
Saisons Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Lors, tu étais si belle
Et je m’agenouillais,
Nous étions si rebelles
Et le printemps naissait

Tu devins mon amante
J’adorais nos combats
Notre vie fut chantante
L’été s’illumina

Tu gardais tes secrets
Je craignais les ravins
Nous ne fûmes pas prêts
Lorsque l’automne survint

Tu me pensas infâme
Je me crus Gulliver
Et nous nous épuisâmes
Avant que fut l’hiver


Novembre 2007

 

image : www.shigeko-hirakawa.com

 
< Précédent   Suivant >
 
Pour consentir à vivre, il faut rêver sa vie
réalisation Tanisweb