arrowNouveautés arrow Poésie arrow Poésies d André Vanet arrow Sentiers

Alain Vanet
Nouveautés
Romans
Nouvelles
Poésie
Essais
Symbolisme
Mon métier
Travaux divers
Photos
J ai lu, vu, entendu
Citations
Bibliographie
Me contacter
- - - - - - -
Le Domaine perdu
petites heures
Envoi
La Lettre

 
Sentiers Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le poète, ici, assimile les élans de son coeur à ces sentiers, chemins discrets que nous connaissons tous, et dont malheureusement nous oublions jusqu'à l'existence dans le maelstrom de notre quotidien...


SENTIERS....

Ils vont, tordus et sinueux 
Bordés de champs ou bien d'arbres noueux.
Tout droits, en chemin de hâlage
Ou capricants de village en village.
Ils vont par les haies et les monts
Mener au loin leurs herbes, leurs limons,
Aux champs parés de marjolaines.
Dans les forêts où dorment les vieux chênes,
Ils vont, cueillant plus d'un atour,
Et, paresseux plus souvent qu'à leur tour,
Rampent au souffle de l'Automne,
Aux chauds zéphyrs d'un été qui bourdonne...

Comme eux mon cœur a ses secrets.
Comme eux mon cœur, à l'ombre des forêts,
Se cache et va de par le monde,
S'étonne, et chante, et flâne, et vagabonde.
Il fuît les tumultes humains,
Les bruits, les jeux, l'ennui des grands chemins.
Au creux dès tranquilles vallées,
Dans le fouillis des lianes mêlées
Auprès des limpides étangs,
Tout enivré du parfum des Printemps,
Mon cœur s'en va de par le monde,
Tel un sentier, qui rampe et vagabonde.....

In "Elans"
André V. (vers 1947)

 

 

image : www.montpinacle.ca

 
< Précédent   Suivant >
 
Pour consentir à vivre, il faut rêver sa vie
réalisation Tanisweb