arrowNouveautés arrow Symbolisme arrow Terre Mère

Alain Vanet
Nouveautés
Romans
Nouvelles
Poésie
Essais
Symbolisme
Mon métier
Travaux divers
Photos
J ai lu, vu, entendu
Citations
Bibliographie
Me contacter
- - - - - - -
Le Domaine perdu
petites heures
Envoi
La Lettre

 
Terre Mère Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

 

En 1985 nous avions fêté la Saint-Jean d’été  (1)  la campagne et, comme c’est la coutume, nous avions construit un feu pour ce solstice. Pendant que nos amis se recueillaient autour de ce feu - le feu produit toujours cet effet magique - j’avais fait passer une bande sur laquelle était enregistrée le texte ci-dessous. La voix, avec juste ce qu’il faut d’écho, dans le silence de la nuit seulement brisé par les crépitements de la flamme, avait une dimension étonnante.  

J’ai fait le parallèle entre la Terre-Mère et la Mère parce que ma mère était décédée trois ans auparavant et je sentais mon deuil prendre fin; autant lui donner un certain lustre intime, car bien entendu personne n’était averti de cet anniversaire intérieur. 

(Voir dans la section "nouvelles", « Le mendiant d’éternel et le papillon » qui ont été écrits à l’occasion de la Saint Jean d’Hiver).

Image insecula.com

Charger le texte

 
< Précédent   Suivant >
 
Pour consentir à vivre, il faut rêver sa vie
réalisation Tanisweb