arrowNouveautés arrow J ai lu, vu, entendu arrow Une lettre

Alain Vanet
Nouveautés
Romans
Nouvelles
Poésie
Essais
Symbolisme
Mon métier
Travaux divers
Photos
J ai lu, vu, entendu
Citations
Bibliographie
Me contacter
- - - - - - -
Le Domaine perdu
petites heures
Envoi
La Lettre

 
Une lettre Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Mais est-ce véritablement une lettre? Ils en disent long ces mots et ils m'ont été droit au coeur. Non pas, parce que c'est un message positif! Mais parce qu'il a deviné la tonalité même du site... Il a bien compris le bougre... mais cela n'a rien d'étonnant, car c'est plus qu'un frère ce bonhomme, c'est presque un second fils... virtuel bien sûr, puisque nous sommes dans cette configuration... Une seule autre personne, il y a déjà un certain temps, avait été encore plus loin dans le diagnostic... Quant à lui, il est silencieux, souriant, logique (évidemment, c'est son métier) et affectueux. Il fait des critiques pertinentes et bien venues; il a raison sur certains points... mais finalement, en matière de littérature, de Rêve ou même dans l'immédiateté du temps, ne se laissent violer que ceux qui le veulent bien... Et puis, après tout, le courage, d'un certain point de vue, n'est-il pas de savoir se montrer tel qu'on est? Avec toutes ses faiblesses... et de garder pour soi ce que l'on estime un peu valable... Mais bon! Arrêtons là.

Voici le texte.

Bonjour

Ce matin je me suis levé assez tôt (du moins pour moi) pour travailler, et puis au fil de mon tour d'horizon sur mes sites, j'ai eu envie de passez voir le tien. Voir où tu en étais, si tu ne rencontrais pas de problème et à défaut voir comment t'aider. Voilà maintenant près de trois heures que je circule dessus.

J'ai commencé par les photos qui étaient ton dernier problème et j'ai vu avec un grand sourire Laurent gamin ! Ta voiture au rallye des Lions ! Je suis venu sur les romans mais ne voulant pas passer trop de temps à faire des trucs perso alors que j'avais du boulot, je suis arrivé sur les poésies en chansons ...

Voyage "virtuel" des parents aux enfants, en passant le mariage, la Vie. Je mets virtuel entre guillemet car j'y ai trouvé du concret: le fond concret dans la forme virtuelle d'un site web

Je suis tiraillé entre deux sentiments d'où mon mail.

En premier lieu une sensation de violation de ton intimité et de celle de tes proches. Ne faudrait il pas passer ton site en accès restreint ? Ou le mettre sur un CD Rom pour leur donner en main propre à chacun ? Donner une forme un peu plus matérielle ET personnelle / individuelle peut être ... je ne sais pas

En second lieu, je me suis surpris à laisser mon esprit voyager sur les textes des chansons mais surtout à m'attacher à ton introduction. Tes phrases qui résonnent comme un écho ou un miroir dans d'autres contextes bien sur. La difficulté de parler ... de dire les choses ... Au moins toi tu arrive à l'écrire. Moi j'en suis seulement à écouter les textes des chansons qui pour certaines expriment mes valeurs et qui n'intéressent que moi et c'est bien normal! Ce n'est pas un regret, un simple constat. A l'occasion je regrouperai ces textes et te les enverrai.

De cette lecture ressort pour moi une sensation de nostalgie et d'espoir. Le Rêve et la Vie : c'est très bien trouvé Et puis l'envie maintenant de lire tes essais et tes romans, mais je souhaite surtout que ceux à qui tu les destinent trouvent, un jour, le jour qui sera le bon, ce que tu leur transmets. Pour ma part je vais attendre un peu avant de les lire car je ne suis pas sur d'avoir à les lire.

Voila un mail qui ne te servira certainement pas à grand chose mais que je voulais t'écrire.

Si tu as le courage de venir dans le 15ème un midi, j'irais déjeuner avec toi avec plaisir.

Je t'embrasse

A.

 
< Précédent   Suivant >
 
Pour consentir à vivre, il faut rêver sa vie
réalisation Tanisweb